Naviguer "Syndicats"

Article

Chevaliers du Travail au Canada

Principale organisation réformiste et ouvrière de la fin du XIXe siècle, l’Ordre des Chevaliers du travail joue un rôle catalyseur dans le développement de la conscience ouvrière au Canada. Il contribue grandement à la mise sur pied du Congrès des métiers et du travail du Canada et intercède auprès des autorités afin d’améliorer les conditions de vie des classes laborieuses. Victime de la concurrence d’autres syndicats et de vifs débats à l’interne, le mouvement amorce son déclin à la fin des années 1890.

Article

Femmes dans la population active

Les femmes sont comptées parmi la population active seulement lorsqu'elles travaillent à l'extérieur du foyer. Par le passé, on s'attendait que la femme ne travaille pas après le mariage; cette attente reflète une vision idéaliste de la société où l'homme est soutien de famille et la femme, ménagère.

Article

Grève de Drumheller

Cette grève, déclenchée en 1925, inaugure une période de rivalité syndicale ou de « double » syndicalisme dans les terrains houillers de l'Alberta. Les mineurs de Drumheller rejettent les réductions salariale négociées par les United Mine Workers (UMW) et débraient en juin 1925.

Article

Grève de La Presse

Deux jours après la fermeture, les trois principales centrales syndicales au Québec organisent une marche de solidarité avec les travailleurs du journal malgré l'interdiction des autorités de la Ville de Montréal. La marche regroupe plus de 12 000 personnes qui se heurtent à 1000 policiers.

Article

Grève de Murdochville

Le 10 mars 1957, les 1 000 travailleurs de Gaspé Copper Mines, à Murdochville au Québec, déclenchent une grève pour défendre leur droit à la syndicalisation. Le conflit dure 7 mois et se termine par une défaite pour les mineurs. De plus, après une bataille judiciaire de 15 ans, la compagnie se voit accorder 1,5 million de dollars en dommages-intérêts aux dépens du Syndicat des métallurgistes unis d'Amérique (les « métallos » au Québec).

Article

Grève à l’usine Ford de Windsor, 1945

La grève de Windsor se déroule sur 99 jours, du 12 septembre au 19 décembre 1945. Pas moins de 11 000 employés de l’usine de la Ford Motor Company de Windsor, en Ontario, y prennent part. Quelque 8 000 travailleurs de l’automobile d’autres usines s’impliquent également dans le mouvement de protestation. Les travailleurs de Ford, dirigés par les Travailleurs unis de l’automobile du Canada (TUA), exigent alors la reconnaissance de leur syndicat par Ford, ainsi que l’adhésion obligatoire pour tous les travailleurs de l’usine. Le conflit, résolu par arbitrage exécutoire devant Ivan C. Rand, juge de la Cour suprême du Canada, mène à la création de la formule Rand, aujourd’hui couramment utilisée en négociation collective.

Article

Grèves des postes (SPC)

Depuis 1965, le Syndicat des postiers du Canada (SPC) - anciennement l'Association des employés des postes du Canada - a connu quelque 19 conflits de travail importants axés sur des enjeux complexes.

Article

Industrial Workers of the World

La propagande des IWW se fait principalement lors de rencontres de rue. En 1912, au moment où les autorités de Vancouver tentent d'interdire les manifestations de rue, les wobblies entreprennent et gagnent une lutte spectaculaire pour la liberté d'expression.

Éditorial

La grève générale de Winnipeg: l'une des grèves les plus importantes de l'histoire canadienne

Un calme étrange envahit les rues de Winnipeg le 15 mai 1919. Tramways et voitures de livraison sont désoeuvrés. Quelque 50 000 ouvriers, travailleurs, employés municipaux et provinciaux ont quitté le travail, paralysant la ville. C’est la première « grève générale » en Amérique du Nord.

Article

Ligues ouvrières féminines

Les Ligues ouvrières féminines font leur apparition au Canada avant la Première Guerre mondiale. Créées sur le modèle des ligues ouvrières britanniques, qui sont affiliées au Parti travailliste indépendant, leur but consiste à soutenir les luttes des ouvrières et à appuyer le mouvement ouvrier.

Article

Mouvement coopératif

Les coopératives d'achat apparaissent en Amérique du Nord britannique vers 1840, quand des ouvriers britanniques tentent en vain de fonder des magasins semblables à ceux de la Grande-Bretagne. Le premier magasin permanent, ou la première société, s'organise en 1861 à Stellarton, en Nouvelle-Écosse.