Naviguer "Diverses communautés"

Article

Esclavage des Noirs au Canada

Dans le Canada du début de la colonisation, l’esclavage des Africains était un moyen légal qui contribuait à faire fonctionner l’économie coloniale. Introduit par les colons français en Nouvelle‑France au début des années 1600, cette pratique a perduré jusqu’à son abolition dans toute l’Amérique du Nord britannique en 1834. Pendant ces deux siècles, le Canada a participéà la traite esclavagiste transatlantique. À l’intérieur des frontières du pays, des gens étaient achetés, vendus et réduits en esclavage. Le Canada a également été lié indirectement au système de l’esclavage par l’entremise du commerce international.En effet, le pays échangeait des produits tels que la morue salée et le bois d’œuvre contre des biens produits dans le cadre d’une économie esclavagiste aux Caraïbes comme du rhum, de la mélasse, du tabac et du sucre.

(Voir aussi Chloe Cooley et la Loi visant à restreindre l’esclavage dans le Haut‑Canada; Chemin de fer clandestin; Loi des esclaves fugitifs de 1850; Loi de l’abolition de l’esclavage de 1833.)

Article

Estoniens

L'Estonie est une république du nord de l'Europe située dans la région de la mer Baltique et bordée par la Finlande, la Suède, la Lettonie et la Fédération de Russie. Elle a été gouvernée par bon nombre de pays étrangers mais, plus récemment, l'Estonie a été occupée par la Russie.

Article

Ethnomusicologie

Ethnomusicologie. L'ethnomusicologie est l'étude de la musique conçue, dans son acception large, à la fois comme objet, pratique sociale et concept.

Article

Festival Shaw/Shaw Festival

Le festival fit l'acquisition du Royal George Theatre en 1980 et, grâce à un programme suivi de remise à neuf, le transforma en une petite maison d'opéra de la Belle Époque, qui servit annuellement par la suite (sauf en 1990) à des productions d'opérettes ou de théâtre musical.

Article

Finlandais

Les premiers immigrants finlandais d'Amérique du Nord font partie d'un groupe de colons qui fondent, entre 1641 et 1655, la colonie de la Nouvelle-Suède sur les rives du Delaware. Peu nombreux, ils ont tôt fait de s'assimiler aux autres colons américains.

Article

Fête des morts

Les HURONS célébraient la fête des morts chaque fois qu'un grand village changeait d'emplacement, soit tous les 10 à 15 ans.

Article

Haisla (Kitamaat)

La bande actuelle des Haislas est constituée de deux groupes : les Kitamaats des chenaux d'amont Douglas et Devastation, et les Kitlopes du chenal Princess Royal et du canal Gardner, en Colombie-Britannique.

Article

Haïdas

Les Haïdas sont un peuple autochtone ayant traditionnellement occupé les criques et les anses côtières de l’archipel Haida Gwaii en Colombie Britannique. Lors du recensement de 2016, 501 personnes ont déclaré être d’ascendance haïda, tandis que 445 personnes ont indiqué être des locuteurs de la langue haïda.

Article

Hesquiahts

Les Hesquiahts sont des Autochtones qui vivent sur la côte ouest de l’île de Vancouver. « Hesquiaht » est la transcription anglaise du mot heish-heish-a, qui signifie en nuu-chah-nulth « déchirer avec les dents ». Le mot fait allusion à la technique utilisée pour séparer les œufs de hareng des zostères marines qui poussent près des territoires hesquiahts. En 2018, les Hesquiahts comptaient 747 membres enregistrés auprès du Conseil tribal Nuu-chah-nulth.

Article

Histoire des pow-wow

Bien que l’origine exacte du pow-wow demeure inconnue, ces célébrations sont adoptées et adaptées par diverses communautés autochtones en Amérique du Nord tout au long du XXe siècle.

Article

Hutterites

Hutterites. Les hutterites, partisans du pasteur Jacob Hutter, furent à l'origine des anabaptistes d'Autriche et du sud de l'Allemagne qui s'installèrent en Moravie en 1529 pour y mener une vie communautaire.

Article

Immigration française au Canada

Après la cession de la Nouvelle-France à la Grande-Bretagne en 1763, les migrations de colons français ralentissent considérablement. Des membres du clergé, des agriculteurs et des professionnels s’installent au compte-goutte au 19e siècle. Toutefois, après la Deuxième Guerre mondiale, l’immigration française, favorisée politiquement, reprend de plus belle. Cet effort s’oriente vers le recrutement de professionnels et d’entrepreneurs francophones qui s’installent dans les grandes villes du Canada. Les Français font naître plusieurs associations culturelles et sont très présents dans les écoles canadiennes-françaises.

Article

Indian Food in Canada

La cuisine indienne est un ajout plus récent sur la scène culinaire canadienne, gagnant en popularité dans la vague d’immigration suivant les années 1960. La cuisine indienne se caractérise par l’approche nord-indienne, qui comprend des pains, des currys chauds, et l’utilisation de yogourt et de crème dans les plats à base de viande. Mais il y a également une influence de la cuisine du sud de l’Inde, dans laquelle on retrouve la combinaison de l’aigre et de l’épicé, ainsi que l’utilisation du tamarin et des piments. Cependant, plusieurs plats typiquement indo-canadiens, comme le Kedgeree et quelques chutneys, sont des produits d’une cuisine anglo-indienne venant de l’époque colonialiste britannique sur le continent indien.

Article

Infirmières de la Croix-Noire au Canada

Les infirmières de la Croix-Noire est un groupe auxiliaire destiné aux membres féminins de la Universal Negro Improvement Association (UNIA). Ce groupe est calqué sur les infirmières de la Croix-Rouge. Le premier chapitre est lancé à Philadelphie en mai 1920. Sous la direction de Henrietta Vinton Davis, les infirmières de la Croix-Noire deviennent rapidement l’un des groupes auxiliaires les plus populaires et les plus emblématiques de la UNIA. Puisqu’ils offrent un espace sécuritaire et invitant pour la communauté noire, les locaux de la UNIA deviennent d’importants lieux culturels dans plusieurs villes partout au Canada, où des divisions des infirmières de la Croix-Noire sont mises sur pied. Même si elles n’ont pas suivi de formation professionnelle, les infirmières de la Croix-Noire doivent offrir des soins et des conseils en matière de santé et d’hygiène.

Article

Innu Nikamu

Innu Nikamu. Festival annuel de musique amérindienne traditionnelle et contemporaine, mettant en vedette des chasseurs et musiciens du Québec. Le nom peut se traduire par « l'Indien chante » ou « chant en indien ».